Gabriel Fauré – Romance sans paroles – Op. 17 n°1

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Romance sans paroles. En entendant ces mots, on pense à Verlaine qui, lui-même s’inspire du titre de Mendelssohn pour rédiger son recueil de poèmes. Et pourtant, Fauré est bien, lui aussi, l’auteur d’une romance sans parole. Et je dois dire qu’elle n’a pas à rougir devant celles de Felix Mendelssohn.

Avec sa romance, Fauré nous prouve une fois de plus qu’il était de ces compositeurs passés maîtres dans l’art de la mélodie. Celle qu’on retient dès la première écoute, et dont on ne se lasse pas. Celle de sa Sicilienne ou de Pavane. Celles qui font aimer la Flûte Enchantée aux « opéraphobes ». Ces mélodies sont peut-être le trait de génie qui a manqué à d’autres? Pourtant, un compositeur comme Rachmaninov, n’est pas connu pour ses mélodies. De là à dire qu’il aurait moins de génie que Fauré…Personnellement, j’ai mes doutes ! À chacun sa réponse, je crois !

Bonne écoute ! :)