Franzsuppe

Franz von Suppé – Die Leichte Kavallerie – Ouverture

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Aujourd’hui, c’est le 14 juillet : l’heure du traditionnel défilé sur les Champs-Elysées. L’occasion est trop belle de vous sortir de notre chapeau un beau morceau de fanfare pour célébrer l’événement !

C’est pourquoi vous allez faire connaissance avec l’Autrichien Franz von Suppé (1819-1895). Ce dernier, chef d’orchestre de son état, fut également un compositeur prolifique d’opérettes et opéras, dont la postérité n’a retenu que les élégantes et puissantes ouvertures. L’ouverture de la Cavalerie Légère fait partie de ces morceaux très souvent joués et admirés pour le sentiment de grandiose et d’héroïsme qu’ils procurent. Faisant la part belle aux cuivres, Suppé mime l’arrivée en grandes pompes d’un cortège impérial précédé par la cavalerie légère, qui symbolise à travers l’élégance équestre l’ordre et la légitimité du pouvoir.

A la barre, Herbert von Karajan conduit l’exécution d’un morceau qui vous réconciliera avec les cuivres : trompettes, cors, trombones, voire même ce mastodonte qu’est le tuba!