Georges Bizet – Carmen – Habanera

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Carmen HabaneraCe soir, retournons voir du côté de l’opéra français le plus connu: Carmen! Déjà présenté et abordé dans 4 articles, nous ne vous avions cependant toujours pas proposé la fameuse Habanera! Cette danse, comme cela peut se deviner au nom, est d’origine cubaine. Elle est aussi à la racine du Tango et a connu son heure de gloire en Europe dans la deuxième moitié du XX° siècle.

Bizet n’échappe donc pas à cette mode, mais il s’y prête avec son talent si particulier! Signalons tout de même qu’il s’est assez largement inspiré du chant El Arreglito, oeuvre de l’Espagnol Sebastian Yradier.

Je trouve deux choses particulièrement remarquables dans ce morceau: la basse, au rythme têtu, et les paroles bien sûr, que je vous mets sous la vidéo!

Pour l’interprétation, je vous laisse en la délicieuse compagnie de la cantatrice italienne Anna-Catarina Antonacci qui, vous verrez, a un coffre aussi visible qu’audible!

L’amour est un oiseau rebelle
Que nul ne peut apprivoiser,
Et c’est bien en vain qu’on l’appelle
S’il lui convient de refuser.

Rien n’y fait, menace ou prière.
L’un parle bien, l’autre se tait.
Et c’est l’autre que je préfère.
Il n’a rien dit mais il me plait.

L’amour! L’amour! L’amour! L’amour!

L’amour est enfant de Bohême,
Il n’a jamais jamais connu de loi.
Si tu ne m’aimes pas, je t’aime.
Si je t’aime, prends garde à toi!

Si tu ne m’aimes pas, si tu ne m’aimes pas, je t’aime,
Mais si je t’aime, si je t’aime, prends garde à toi!

L’oiseau que tu croyais surprendre
Battit de l’aile et s’envola.
L’amour est loin, tu peux l’attendre.
Tu ne l’attends plus, il est là.

Tout autour de toi, vite vite,
Il vient, s’en va, puis il revient.
Tu crois le tenir, il t’évite.
Tu crois l’éviter, il te tient.

L’amour! L’amour! L’amour! L’amour!

L’amour est enfant de Bohême,
Il n’a jamais jamais connu de loi.
Si tu ne m’aimes pas, je t’aime.
Si je t’aime, prends garde à toi!

Si tu ne m’aimes pas, si tu ne m’aimes pas, je t’aime,
Mais si je t’aime, si je t’aime, prends garde à toi!