Sergueï Prokofiev – Pierre et le Loup – Ouverture, l’oiseau, le canard, le grand-père

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Pierre et Le LoupNous avons déjà rencontré Sergueï Prokofiev, le si talentueux compositeur soviétique.  Musicien inspiré et génial, il eut le malheur de vivre la plus grande partie de sa période créatrice sous le règne de Staline qui demandait aux bureaucrates de trier les productions artistiques compatibles avec l’idéologie communiste. Ne voulant surtout pas se mêler de politique, il était pourtant souvent accusé de composer de la « musique bourgeoise » trop inspirée de la supposée dégénérescence artistique de l’Ouest. Son immense talent poussa pourtant les autorités soviétiques à, parfois, le porter en triomphe et à le présenter comme un compositeur officiel du régime, ce qu’il ne fut pas. Comble de malchance, il mourut une heure avant Staline, ce qui fait que même sa mort fut étouffée…

En 1936, il compose le conte Pierre et le Loup, à la demande de la directrice du Théâtre Central pour enfants de Moscou qui souhaitaient que ceux-ci apprennent à reconnaître les instruments. Commençons aujourd’hui par la figuration de la campagne russe, de l’oiseau, d’un canard et du grand-père de Piotr!