César Franck – Panis Angelicus

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Retour à la musique sacrée, avec ce célèbre et sublime air de César Franck : Panis Angelicus. Au départ, il s’agissait d’un hymne liturgique écrit par Saint Thomas d’Aquin pour la fête du Corps du Christ. Franck a arrangé l’oeuvre pour le ténor (ici, vous aurez tous reconnu la voix claire de Pavarotti…), l’orgue, la harpe et le violoncelle en l’incorporant dans sa Messe à trois voix op. 12.

Latin Français
Panis angelicus
fit panis hominum;
Dat panis caelicus
figuris terminum:
O res mirabilis!
manducat Dominum
Pauper, servus, et humilis.
Te trina Deitas
unaque poscimus:
Sic nos tu visita,
sicut te colimus;
Per tuas semitas
duc nos quo tendimus,
Ad lucem quam inhabitas.
Amen.
Le pain des anges
Devient le pain des hommes.
Le pain du ciel met
Un terme aux symboles.
Ô chose admirable!
Il mange son Seigneur
Le pauvre, le serviteur, le petit.
Dieu Trinité
Et Un, nous te le demandons,
Daigne par ta visite
Répondre à nos hommages.
Par tes voies, conduis-nous
Au but où nous tendons,
À la lumière où tu demeures.
Ainsi soit-il.