Gottfried Heinrich Stölzel – Bist du bei mir

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Le morceau d’aujourd’hui est très célèbre, et son attribution malheureuse à Jean-Sébastien Bach y est sans doute pour beaucoup… En effet, cette aria, provenant en fait d’un opéra du compositeur Stölzel, se trouvait dans l’un des trois « Petit livres de notes d’Anna Magdalena Bach » (rédigé par le compositeur à l’attention de son épouse), sans plus de précision… Elle se vit ainsi attribuer la référence BWV 508! Or, l’oeuvre se trouvait tout simplement là car Bach appréciait ce morceau – comme nous espérons que vous l’apprécierez également!

Il est ici interprété par le célèbre contre-ténor allemand Andreas Scholl. Voici la traduction des quelques paroles:

Si tu es avec moi, j’irai joyeux
Vers ma mort et mon repos.

Ah ! comme elle serait heureuse, ma fin,
Si tes belles mains fermaient mes yeux fidèles !

  • B Trebi

    merci de rétablir la vérité, Stözel mérite cet honneur!