Giacomo Puccini – Turandot – Nessun Dorma + Festival Puccini à l’opéra de Lyon

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Tragédie-florentineAttardons nous aujourd’hui sur Puccini, peut-être le dernier génie romantique italien, et grand compositeur d’opéra, notamment Madame Butterfly, Manon Lescaut, et Turandot que nous abordons aujourd’hui au travers de ce chant extraordinaire: Nessun Dorma (que personne ne dorme). La performance de Pavarotti est au-delà des mots… La traduction des paroles est sous la vidéo.

L’opéra Turandot est malheureusement inachevé. Mais quand on écoute le morceau du jour et qu’on sait qu’il avait pour ambition de composer un final qui couronnerait sa carrière, on mesure le manque que sa mort a constitué pour la musique classique…

BD_affiche-festival-puccini-plusCeci est l’occasion de faire connaître le festival annuel de l’opéra de Lyon, qui aura lieu du 27 Janvier au 13 février 2012 et qui honore cette fois la musique de Puccini, et particulièrement le tryptique Il Tabarro, Suor Angelica et Gianni Schicchi, en le mettant aussi en regard avec des opéras rares de compositeurs allemands contemporains de Puccini et dont l’esthétique et l’atmosphère diffèrent… Avis aux amateurs!

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur ce festival, rendez-vous sur la plaquette de l’évènement.

La foule :
Que personne ne dorme ! Que personne ne dorme !

Calaf :
Que personne ne dorme ! Que personne ne dorme !
Toi aussi, Ô Princesse,
Dans ta froide chambre
Tu regardes les étoiles
Qui tremblent d’amour et d’espérance…
Mais mon mystère est scellé en moi,
Personne ne saura mon nom !
Non, non, sur ta bouche, je le dirai,
quand la lumière resplendira !
Et mon baiser brisera le silence
Qui te fait mienne.

Chœur :
Personne ne saura son nom…
Et nous devrons, hélas, mourir, mourir !

Calaf :
Dissipe-toi, Ô nuit ! Dispersez-vous, étoiles !
Dispersez-vous, étoiles ! À l’aube je vaincrai !
Je vaincrai ! Je vaincrai !

  • Pascal

    Pavarotti est extraordinaire, EXTRAORDINAIRE !