Schubert – Wanderer Fantasie – Allegro con fuoco ma non troppo

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Franz Schubert adolescentCette fantaisie en Do majeur, plus connue sous le nom de « Wanderer Fantasie »  (« Fantaisie du promeneur ») est à l’origine un morceau pour piano seul composé par Schubert. L’œuvre est si délicate à jouer que Schubert aurait dit lui-même : « le diable seul peut jouer ça ! ».

Le morceau original a ensuite été retranscrit pour piano et orchestre par Liszt. La version pour orchestre est, à mon avis, encore plus belle car le chant du piano ressort encore mieux accompagné des hautbois, flûtes traversières et violons.

L’œuvre développe un thème que Schubert reprend d’un de ses Lieder appelé « Le promeneur », composé en 1822. On retrouve en effet les mêmes airs tout au long de la Fantaisie, ce qui explique le titre que Schubert a donné à son morceau.  La Fantaisie se découpe en quatre mouvements, et même s’ils forment  un tout et ne peuvent être séparés, nous vous proposons aujourd’hui l’écoute du premier mouvement « Allegro con fuoco ma non troppo ».