Hector Berlioz – Requiem – Sanctus

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Hector BerliozNous vous avions déjà présenté le Dies Irae du Requiem de Berlioz. Le Sanctus, qui intervient ensuite dans la messe, est bien plus calme, et empli d’un recueillement solennel… On pourrait se représenter la voix qui s’élève au dessus des autres comme celle du défunt montant au ciel, s’élevant au dessus des misères de la terre pour s’adresser directement à Dieu, accompagné par ceux qui le pleurent sur la terre et reprennent son chant… Et au moment de la fugue (3:40), on peut imaginer qu’il s’agit du choeur des anges accueillant le défunt…

Le ténor dont on entend la voix ici est l’américain John Aler, dans une très belle interprétation de l’Atlanta Symphony Orchestra dirigé par Robert Shaw. Lors de la création du Requiem de Berlioz (que nous avions évoquée dans l’article du Dies Irae), c’était le ténor Gilbert Duprez qui tenait le rôle.