Frédéric Chopin – Ballade N°1 en sol mineur

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Frédéric ChopinPar Henri Y.Q. – Audituri Te Salutant!

A l’origine une forme de poème lyrique chantée par les troubadours au Moyen Age, la ballade doit son introduction dans le monde de la musique à Frédéric Chopin. Dans l’oeuvre de ce dernier, les ballades, au nombre de quatre, figurent parmi ses oeuvres les plus difficiles mais aussi les plus appréciées. A l’époque romantique, déjà, elles étaient considérées comme l’acmé du romantisme chopinien en ce qu’elles témoignent d’une musicalité sensible et mature. La première de ces ballades, que je vous présente aujourd’hui est considérée comme la meilleure des quatre: Liszt y voyait déjà une « odyssée de l’âme de Chopin » et aujourd’hui, le morceau vit une seconde jeunesse grâce au film Le Pianiste de Polanski, où le héros, un pianiste juif polonais incarné par Adrian Brody, échappe à une mise à mort imminente après avoir ému un officier nazi en jouant ce morceau.

Le morceau se divise de façon singulière: il y a deux thèmes (le premier est doux et mélancolique, le second brillant) mais la partie la plus appréciée est généralement la coda (à 7min50) très complexe mais très belle car on y trouve l’acmé du morceau, qui est susceptible de vous donner des frissons…

L’interprétation de Zimerman est pour moi la meilleure car son toucher est doux, ce qui n’enlève pas pour autant la qualité de ses attaques de notes. Mais d’autres versions valent aussi le détour : celle d’Horowitz ou encore celle d’Hélène Grimaud.

Bonne écoute!