Sergueï Rachmaninov – Rhapsodie sur un thème de Paganini – Variation 18

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

RachmaninovRetrouvons ce soir le grand Rachmaninov, avec une oeuvre qui met bien en exergue son romantisme… Cette rhapsodie pour piano et orchestre est en fait constituée de plusieurs variations d’un thème, qui est celui du caprice pour violon N°24 de Paganini. Il s’agit de la dernière oeuvre concertante de Rachmaninov.

Nous vous proposons de découvrir la variation la plus célèbre, la 18°, interprétée au piano ici par Abbey Simon (c’était le professeur à la Juilliard School de mon professeur de piano, Ronaldo Marcondes de Souza… :-) )

Si cela vous a plu (et je n’en doute pas!), je vous invite à découvrir l’oeuvre entière. Vous trouverez ci-dessous une version complète, jouée par Rachmaninov lui-même, accompagné par le Philadelphia Orchestra dirigé par Leopold Stokowski.

Quelques remarques:

On retrouve la mélodie du Dies Irae traditionnelle (datant du XIII° siècle) dans les variations 7 et 10,  thème qu’on retrouve dans le Dies Irae de la Symphonie Fantastique de Berlioz, ou encore dans la Danse Macabre de Liszt, entre-autres (mais il existe bien d’autres exemples!)

La mélodie de la 18° variation (5:28 dans la deuxième vidéo, ici) qui fait l’objet de l’article du jour ne ressemble pas vraiment au thème de Paganini… En fait, Rachmaninov en a inversé les notes (génie!), comme l’illustre l’image ci-dessous (en haut, les notes du thème de Paganini, en bas, celles de la 18° variation de Rachmaninov):

rachmaninov paganini rhapsodie variation 18