Sergueï Rachmaninov – Prélude Op.3 N°2

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

RachmaninovPar Joe Dufresne – Audituri Te Salutant!

Retrouvons Serguei Rachmaninov pour ce prélude qu’il écrivit alors qu’il n’avait que 19 ans, fraichement sorti du conservatoire de Moscou (où il suivit les enseignements d’harmonie d’Anton Arensky, à qui ce prélude est dédié). Rachmaninov en a fait la presentation lui-même à l’Exposition Electrique de Moscou en octobre 1892, date qu’il retiendra comme ses débuts de véritable pianiste compositeur. Si ce prélude est l’un de ses plus connus, Rachmaninov, en bon romantique (ou hipster, au choix), répondit malheureusement à la popularité grandissante de ce morceau avec de plus en plus de dédain.

Lugubre et menaçante, la tonalité do dièse mineur domine le morceau. Les trois parties dénotent un ensemble résolument dans son époque romantique. La première est calme, mélancolique et résignée. La deuxième, avec un agitato croissant et marqué, provoque et rappelle un emballement des emotions. Ceci culmine dans la troisième partie en une éruption, qui reprend avec passion le thème de la première partie.
Somme toute, un morceau à jouer une nuit orageuse, sur un Bösendorfer modèle 290 Imperial disposé élégamment devant une baie vitrée…

Je vous présente donc une version par Nikolai Lugansky, grand interprète de Rachmaninov et Chopin. La qualité de cette représentation se ressent surtout pour moi dans l’expressivité du coda (à partir de 3:25), passage censé rappeler les cloches de Moscou sonnant au loin.

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=599686267 Goffredo O’Zoo

    Magnifique!!! Merci Joe!