WA Mozart – Symphonie n°41 Jupiter – 4° mouvement

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Woody Allen a dit de la dernière symphonie de Mozart qu’elle prouvait l’existence de Dieu, Richard Strauss que c’était la plus belle oeuvre qu’il ait jamais écoutée…

Le dernier mouvement de la symphonie dite Jupiter est l’un des plus beaux exemples de fugue de la musique classique: les mélodies et les instruments se fuient et se répondent, se quittent et se rejoignent… (on l’entend très bien notamment à partir de 5:23, lors de la fugue finale, autour du thème principal présenté dans les premières notes du mouvement).
Le chef d’orchestre Karl Böhm est ici à la direction.

PS: S’il y a quelques musiciens que ça amuse de suivre avec la partition, et quelques curieux que ça intéresse, vous pouvez la télécharger ici! (à partir de la page 35 :-))

  • Tristan

    Le chef d’orchestre de la vidéo (au 20/06/2011) n’est pas Daniel Barenboïm… mais Karl Böhm (1894-1981).

    • http://www.facebook.com/profile.php?id=529435965 Alexandre Mordacq

      Effectivement, erreur de mise à jour lorsqu’on a du changer la vidéo qui n’existait plus… Merci beaucoup, c’est corrigé!